Prix européen CNIL - Inria


La CNIL et Inria ont lancés un prix européen pour encourager la recherche scientifique sur la protection de la vie privée.

Ce prix est destiné à promouvoir les travaux de recherche en sciences du numérique, réalisés dans ce champ.

C’est aussi l’occasion de sensibiliser la communauté scientifique aux enjeux de protection des données et à la nécessité de développer des projets de recherche sur ces sujets.

Les articles peuvent notamment porter sur l’un des thèmes suivants :

  • La protection de la vie privée dès la conception (Privacy by Design) ;
  • Les techniques de protection de la vie privée (PETs) ;
  • L’anonymisation ;
  • L’analyse des risques pour la vie privée ;
  • Le contrôle sur les données personnelles ;
  • L’accountability ;
  • La transparence.

Les critères d’évaluation portent sur :

  • La pertinence du sujet
  • Son caractère innovant
  • Les qualités éditoriales et scientifiques
  • L’impact potentiel sur la communauté scientifique
  • L’impact potentiel sur le grand public
  • L’impact potentiel sur l’industrie
  • Les motivations

Ils devront être issus de travaux réalisés au moins en partie dans un centre de recherche européen.

Pour plus d’informations ou pour candidater vous pouvez nous contacter à :
prix.cnil-inria[at]cnil.fr 

Le jury 

Le jury du Prix est composé de 11 membres.

Des personnalités qualifiées du monde de la recherche

Professeur agrégé à l'University College London (UCL), affilié au département d'informatique et au groupe de sécurité de l'information. Ses domaines de recherche comprennent les technologies de protection de la vie privée, la sécurité des réseaux et la cryptographie appliquée, et plus récemment les aspects humains de la sécurité, la mesure de la confidentialité et de la sécurité du Web et les problèmes d'intersection de l'apprentissage et de la sécurité.

Titulaire en 2011 d’un doctorat en systèmes et réseaux de l'Université de Californie, Irvine School of Information and Computer Science, avec une thèse intitulée «Partager des informations sensibles en protégeant la vie privée», il a ensuite été chercheur chez Xerox PARC (2011-2013).

Professeur en informatique et chercheur ICREA-Acadèmia de l’université Rovira i Virgili à Tarragone (Catalogne) où il est titulaire de la Chaire UNESCO Protection des Données Personnelles. Il a obtenu son doctorat en informatique et son M. Sc. en mathématiques à l’université autonome de Barcelone. Ses domaines de recherche sont la protection et la sécurité des données, les méthodes de secret statistique et les protocoles de chiffrement, avec l'objectif de concilier la protection de la vie privée, la sécurité, et les exigences fonctionnelles. Il a reçu différentes distinctions dont celle de IEEE Fellow.

Professeur au département des sciences informatiques de l'Université de Karlstad où elle dirige le groupe de recherche PriSec. Simone Fischer-Hübner est experte en matière de sécurité informatique et de protection de la vie privée, en particulier de technologies pour la vie privée (PETs) et d’utilisabilité (« Usable Privacy »). Elle préside le groupe de travail WG 11.6 de l’IFIP sur la gestion d’identités et elle est membre de comité consultatif du Swedish Data Protection Commissioner.

Professeur à l’Université  du Québec de Montréal, ses intérêts de recherche principaux sont la géolocalisation, la confidentialité dans les réseaux sociaux, la confidentialité des systèmes distribués, la protection des données ainsi que la gestion de l'identité et la préservation de la vie privée. Sébastien Gambs s’intéresse également au traitement de l'information quantique et à l’apprentissage non supervisé, ainsi qu’au croisement de ces domaines.

Krishna Gummadi est professeur titulaire et responsable du groupe de recherche Networked Systems à l'Institut Max Planck pour les systèmes logiciels (MPI-SWS) en Allemagne. Il a reçu son Ph.D. (2005) et M.S. (2002) en sciences informatiques et en génie de l'Université de Washington. Il est également titulaire d'un B.Tech (2000) en informatique et en génie de l'Indian Institute of Technology, à Madras.

Les intérêts de recherche de Krishna Gummadi concernent la mesure, l'analyse, la conception et l'évaluation de systèmes complexes à l'échelle de l'Internet. Il travaille en particulier sur l'évaluation de la crédibilité de l'information partagée par les foules anonymes en ligne, la compréhension et le contrôle des risques pour la vie privée des utilisateurs partageant des données sur des forums en ligne.

Professeur agrégé en informatique spécialiste en protection de la vie privée et en gestion d'identité à l'Université Radboud de Nimègue. Directeur scientifique et co-fondateur du Privacy & Identity Lab et membre de The Internet of People. Chroniqueur chez Financieele Dagblad (grand journal néerlandais) et invité régulier de l’émission de radio nationale néerlandaise Nieuws en Co. Ancien membre du Conseil exécutif de Trust in Digital Life et président du groupe de travail l'IFIP 11.2 "Pervasive System Security".

Enseignant (lecturer) au Data Science Institue de l'Imperial College de Londres. Yves-Alexandre De Montjoie  était précédemment chercheur postdoctorant à Harvard (USA) et doctorant au Massachusetts Institute of Technology. Ses recherches portent sur l’unicité du comportement humain et ses conséquences pour la vie privée des individus --par la ré-identification et l’inférence-- dans des grandes bases de métadonnées telles que celles générées par l’usage du téléphone portable, des cartes de crédit ou d’Internet. Il a également travaillé sur les limites de l’anonymisation pour la protection des données personnelles 

Des représentants d’Inria

Directeur de Recherche Inria et coordinateur de l’Inria Project Lab CAPPRIS (Collaborative Action for the Protection of Privacy Rights in the Information Society) jusqu’en 2016. L’objectif de CAPPRIS était de favoriser la collaboration entre groupes de recherche en protection de la vie privée en France et les interactions interdisciplinaires dans ce domaine. Daniel Le Métayer a été précédemment responsable de l’action de recherche LICIT (Legal Issues in Communication and Information Technologies). Les principaux sujets de recherche de Daniel Le Métayer concernent la conception respectueuse de la vie privée (privacy by design), l’analyse de risques d’atteinte à la vie privée, la responsabilité (accountability) et de manière plus générale les interactions entre le droit et l’informatique.

Directeur de Recherche à Inria Rhône-Alpes, où il dirige l'équipe PRIVATICS (Modèles, architectures et outils pour la protection de la vie privée dans la société de l'information). PRIVATICS est une équipe de recherche qui étudie la protection de la vie privée sur Internet et développe des solutions qui préservent la vie privée des Internautes. Claude Castelluccia a effectué plusieurs séjours de longue durée au sein de l'Université de Californie, Irvine et de l'Université de Stanford, USA. Ses intérêts de recherche incluent les protocoles de l'Internet, la sécurité informatique, la cryptographie appliquée et la protection des données personnelles sur l'Internet. Il travaille depuis plusieurs années sur l'anonymisation des données, la transparence des données et l'analyse des systèmes de surveillance par les données. Il s'intéresse également aux aspects juridiques et économiques des données personnelles. Claude Castelluccia a présidé et participé a l'organisation de nombreuses conférences (ACM CCS, PETS, Wisec, ...) et est co-fondateur de la conférence Wisec. Il a dirigé plus de 10 doctorants. 

Des représentants de la CNIL

  • Gwendal Le Grand

Directeur des technologies et de l’innovation à la CNIL. Il supervise le service de l’expertise technologique, le pôle innovation et prospective, le laboratoire d’innovation numérique, et le service de l’informatique interne. Il participe aux travaux du G29 (le groupe des CNIL européennes), est officier de liaison du G29 vers l’ISO/IEC JTC1/SC27/WG5 qui développe les normes internationales dans le domaine de la protection des données, et représente le G29 au Permanent Stakeholder Group de l’Agence européenne de cybersécurité (ENISA). Avant de rejoindre la CNIL, il était Maître de conférences à Télécom Paristech. Gwendal Le Grand est titulaire d’un doctorat en informatique de l’Université Pierre et Marie Curie (Paris), obtenu en 2001.

  • Matthieu Grall

Chargé du service de l'expertise technologique de la CNIL. Il aide les autres services de la CNIL et le G29 à comprendre le fonctionnement des systèmes complexes et des nouvelles technologies, ainsi que leurs enjeux vis-à-vis de la protection de la vie privée. Il participe aux activités de normalisation internationale à l’ISO, dans les secteurs de la sécurité de l’information et de la protection de la vie privée. Il est également Président du Club EBIOS, vice-président de la commission nationale de sécurité des systèmes d’information de l’Association française de normalisation (AFNOR), membre du Club des experts de la sécurité de l'information et du numérique (CESIN) et membre de l'Association des réservistes du chiffre et de la sécurité de l'information (ARCSI). Après des études d'informatique et de sciences cognitives, Matthieu Grall a travaillé dix ans au bureau conseil de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI).

 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la convention de partenariat signée par la CNIL et Inria en 2011. Celle-ci a déjà permis de conduire des projets de recherche en commun comme MOBILITICS, sur « La face cachée des smartphones », avec pour objectif d’analyser en profondeur les données personnelles enregistrées, stockées, diffusées et ainsi de favoriser par la suite des innovations et des nouveaux services durables, protecteurs des droits des utilisateurs.