BOUYGUES TELECOM : sanction pécuniaire pour manquement à la sécurité des données clients

27 décembre 2018

La formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction de 250 000 euros à l’encontre de la société BOUYGUES TELECOM pour avoir insuffisamment protégé les données de clients B&You.

En mars 2018, la CNIL a reçu un signalement l’informant de l’existence d’un incident de sécurité qui conduisait à rendre librement accessibles les données personnelles de clients de la marque B&You, détenues par la société BOUYGUES TELECOM. Dans les jours suivants, cette dernière a notifié la violation de données à la CNIL.

Un contrôle a été réalisé dans les locaux de l’opérateur. Ce contrôle a permis de confirmer l’existence d’une vulnérabilité permettant d’accéder à des contrats et factures de clients B&You par la simple modification d’une adresse URL sur le site web de BOUYGUES TELECOM. Ce défaut de sécurité a impacté les données de plus de deux millions de clients B&You pendant plus de deux ans. Après en avoir été informé, l’opérateur a rapidement corrigé la vulnérabilité et les données personnelles des clients n’étaient plus librement accessibles.

La formation restreinte de la CNIL a prononcé une sanction pécuniaire d’un montant de 250 000 euros, considérant que la société avait manqué à son obligation d’assurer la sécurité des données personnelles des utilisateurs de son site, conformément à l’article 34 de la loi Informatique et Libertés.

La formation restreinte a constaté que le défaut de sécurité trouvait son origine dans l’oubli de réactiver sur le site, après une phase de test, la fonction d’authentification à l’espace client qui avait été désactivée pour les seuls besoins de ces tests.  Elle a estimé néanmoins qu’il appartenait à la société d’être particulièrement vigilante quant à l’effectivité de son mécanisme d’authentification, compte tenu de son choix de ne pas mettre en place de mesure de sécurité complémentaire.

La formation restreinte a tenu compte de la grande réactivité de l’opérateur dans la résolution de l’incident de sécurité ainsi que des nombreuses mesures mises en place par la société pour limiter ses conséquences.

La sanction prononcée par la formation restreinte concerne des faits s’étant entièrement déroulés avant l’entrée en application du règlement européen sur la protection des données personnelles.

Les mots clés associés à cet article