Emplois


8 résultats

Juriste-enquêteur(trice) au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)

Lundi, 23 septembre, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Juriste-enquêteur(trice) pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Juriste-enquêteur(trice) aura notamment pour mission de contrôler des organismes afin d'examiner les traitements de données à caractère personnel mis en oeuvre pour s’assurer du respect de la loi et des principes de protection des données.

Auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)

Lundi, 23 septembre, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information aura notamment pour mission de réaliser des vérifications de SI et de SSI d'organismes, afin de constater d'éventuels manquements à la sécurité et à la confidentialité des données.

  •  

Chef(fe) du service des finances, de la commande publique et des moyens généraux (H/F)


La direction administrative et financière (DAF) recrute le/la chef(fe) du service des finances, de la commande publique et des moyens généraux. Ce(tte) chef(fe) de service aura notamment pour mission d'encadrer cinq agents et de piloter l'activité du service.

Date de publication de l'offre: 
Mercredi, 11 décembre, 2019

Rattaché à la Direction administrative et financière (DAF), le service des finances, de la commande publique et des moyens généraux (SFCM) élabore et met en œuvre le budget de la Commission, et en assure le suivi de son exécution. Il veille au respect du code des marchés publics pour l'ensemble des achats de la Commission. Il gère l’ensemble des activités visant au bon fonctionnement des services (courrier, reprographie, gestion des fournitures et du mobilier, relations avec l’exploitant du bâtiment).

Sous l’autorité hiérarchique du directeur administratif et financier, le/la chef(fe) du service des finances, de la commande publique et des moyens généraux encadre une équipe de cinq agents.

 

Activités principales :

  • Piloter et coordonner l’activité du service, en accompagnant les agents dans le développement de leurs compétences et l’accomplissement de leurs missions ;
  • Participer à la conception de la politique et des objectifs de la DAF, et organiser leur mise en œuvre ;
  • Représenter la Direction auprès des partenaires internes et externes, notamment dans le cadre des activités mutualisées (groupes de travail, réunions, comités) ;
  • Veiller à la mise en œuvre des outils permettant d’évaluer l’activité du service ;
  • Assurer le lien quotidien avec les services de la DSAF (centre de services partagés financiers et services généraux) ;
  • Préparer et suivre l’exécution du budget de la Commission, conformément aux orientations de la Commission et aux dispositions de la LOLF, dans l’environnement législatif, réglementaire et comptable d’un budget rattaché à la mission « protection des droits et libertés » (programme 308) ;
  • Garantir la sécurisation notamment juridique de la passation des marchés publics et de l’ensemble des contrats de la CNIL ;
  • Définir la politique d’achat de la Commission et de son exécution en veillant au respect des principes de la commande publique dans les cadres de coordination définis au sein du programme 308 et au niveau interministériel ;
  • Assurer le contrôle de gestion en matière de pilotage de performance (analyse de coût, efficience et performance), notamment au regard des exigences introduites par la LOLF ;
  • S’assurer de l’application des règles, procédures en matière de sécurité des personnes et des biens, en lien avec l’exploitant du bâtiment et le responsable qualité performance et risques ;
  • Garantir le bon fonctionnement des services aux usagers des locaux : gestion du courrier entrant et sortant, réalisation des travaux de reprographie, gestion des archives et des stocks de matériel et fournitures, planification et organisation des événements institutionnels (réunions, conférences de presse, etc.), entretien et gestion du parc automobile (planification des missions, etc.) ;
  • Gérer les relations avec les fournisseurs et prestataires de services (accueil, fournitures, etc.).

 

Compétences et qualités requises :

  • formation supérieure (Master 2 droit ou gestion) ;
  • Expérience en management d’équipe (capacité à hiérarchiser, à animer, à déléguer, à contrôler, à susciter l’adhésion, à travailler en transversalité) ;
  • expérience de 3 à 5 ans dans un poste similaire ;
  • disposer de connaissances financières et comptables de la Loi Organique portant loi de Finances (LOLF), du droit budgétaire, avec une prédominance en matière de marchés publics ;
  • disposer d’une connaissance du fonctionnement des applications de la sphère publique dédiées aux fonctionnements des services ordonnateurs (Chorus) ;
  • faire preuve de rigueur et de réactivité ;
  • avoir le sens de l’organisation et de l’initiative ;
  • qualités rédactionnelles.

 

Statut et candidature :

Agent contractuel de l’Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CFCP à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 5 janvier, 2020

Type de contrat

Juriste chargé(e) du développement des outils RGPD (H/F)


La direction de la conformité (DIRCO) recrute un(e) Juriste chargé(e) du développement des outils RGPD pour le service des outils de la conformité. Au sein d'une équipe de six collaborateurs, ce(tte) Juriste aura notamment pour mission d'accompagner les organismes pour la mise en oeuvre de leur BCR et codes de conduites et de promouvoir les outils de conformité prévus par le RGPD.

Date de publication de l'offre: 
Mercredi, 4 décembre, 2019

La direction de la conformité (DIRCO) accompagne les acteurs publics et privés dans la conception et la mise en œuvre de leurs projets de traitements de données. A ce titre, elle a pour missions de comprendre les enjeux et les problématiques des différents secteurs d’activité et d’en être l’interlocuteur privilégié, d’identifier les aspects stratégiques de leurs évolutions en termes informatique et libertés, de mobiliser et d’étendre la gamme diversifiée d’outils existants (pack de conformité, délégués à la protection des données, BCR, AIPD, certification) pour assurer la mise en conformité effective des traitements.

La DIRCO est composée de six services réunissant une cinquantaine de personnes. Deux services sont dédiés aux acteurs et outils de la conformité : le service des délégués à la protection des données et le service des outils de la conformité (SOE). Quatre services sectoriels correspondent aux principaux publics professionnels de la CNIL : le service des affaires régaliennes et des collectivités territoriales, le service de la santé, le service des questions sociales et des ressources humaines, le service des affaires économiques.

Le SOE regroupe les nouveaux outils de conformité prévus par le règlement européen et pilote leur déploiement cohérent et coordonné. Il assure le traitement des dossiers de règles d’entreprise contraignantes (BCR) et participe à la mise en place des mécanismes de certification et des codes de conduites. Il sert de fonction support pour l’évaluation des analyses d’impact soumises à consultation. Il fournit une vision consolidée de ces outils au niveau de la direction par la production de statistiques. Il participe à la coordination avec les autres autorités de protection des données européennes et contribue à la promotion de ces outils auprès des acteurs publics et privés.

Le(la) juriste chargé(e) du développement des outils RGPD sera amené(e) à travailler principalement sur les BCR et les codes de conduite.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • instruire les dossiers tant au niveau national qu’européen et en assurer le suivi ;
  • informer et accompagner les organismes ;
  • participer aux groupes de travail européens (CEPD) ou internationaux sur ces outils ;
  • élaborer des supports de communication internes et externes ;
  • collaborer avec les services sectoriels pour veiller à la diffusion des bonnes pratiques relatives aux outils et assurer la cohérence méthodologique des productions des différents services ;
  • participer à des évènements permettant la présentation et la promotion des outils de conformité ;
  • participer au contrôle de la mise en œuvre et du respect des outils de conformité par les organismes concernés ;
  • proposer et élaborer des solutions permettant de faciliter l’appropriation et la compréhension de ces outils par les professionnels ;
  • effectuer une veille régulière sur ces sujets et alimenter la base de connaissance relative aux outils afin de contribuer à l’élaboration d’une doctrine cohérente et documentée ;
  • participer aux actions de formation interne et externe sur les principes relatifs à ces outils ;
  • assurer un reporting des activités auprès de son chef de service ;
  • alimenter les tableaux de bord nécessaires au suivi de l’activité du service.

 

Compétences et qualités requises :

  • Master 2 en droit (avec une spécialisation en protection des données) ;
  • 3 ans d’expérience professionnelle minimum en tant que Juriste ou avocat dans le domaine des NTIC et/ou dans le domaine de la protection des données personnelles ;
  • Très bonne connaissance du cadre juridique relatif à la protection des données personnelles ;
  • Connaissances des règles relatives aux outils de conformité (BCR, mécanismes de certification, codes de conduite, études d’impact) fortement appréciées ;
  • Parfaite maîtrise du Pack Office (en particulier, Excel et Word) ;
  • Anglais courant ;
  • Très bonnes qualités de synthèse et un très bon niveau d’expression écrite ;
  • Maîtrise du pilotage de projet ;
  • Capacités organisationnelles et respect des délais ;
  • Capacité à rendre compte à sa hiérarchie et à assurer le reporting de son activité ;
  • Esprit d’initiative et force de proposition ;
  • Capacités de représentation et de vulgarisation (pédagogie) ;
  • Autonomie ;
  • Rigueur ;
  • Bon relationnel et sens du travail en équipe.

 

Statut et candidature :

Agent contractuel de l’Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence JCOC à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 5 janvier, 2020

Type de contrat

Gestionnaire des connaissances / Knowledge manager au service de l'information et de la documentation (H/F)


La direction des relations avec les publics et la recherche recrute un(e) Gestionnaire des connaissances (Knowledge manager) pour le service de l'information et de la documentation. Au sein d'une équipe de quatre collaborateurs, ce(tte) Gestionnaire des connaissances aura notamment pour mission de contribuer à la politique de gestion des connaissances et de piloter des projets.

Date de publication de l'offre: 
Vendredi, 22 novembre, 2019

La Direction des relations avec les publics et la recherche (DRPR) est chargée de la gestion et de la valorisation des connaissances et de l’information de tous les publics qui sollicitent la CNIL. Son rôle est d’apporter renseignements et conseils aux différents publics et de valoriser la doctrine et les publications de la Commission à l’extérieur, notamment dans le secteur de la recherche. Elle est composée du service de l’information et de la documentation, du service des relations avec les publics, du pôle éducation au numérique et du pôle des publications scientifiques et partenariats avec le monde de la recherche.

 

Le service de l’Information et de la Documentation (SID) est chargé de la veille, de la capitalisation et de la gestion des connaissances, intéressant la protection des données personnelles et de façon générale les enjeux éthiques et juridiques liés au numérique via l’intranet, le learning center et les applications documentaires.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • Piloter ou participer à des projets de gestion des connaissances mis en œuvre à la CNIL ;
  • Collaborer à la stratégie de gestion des connaissances et contribuer à l’instance de pilotage ;
  • Animer les processus de capitalisation des connaissances ;
  • Animer les réseaux de contributeurs et de référents (recueil de besoins, coordination et priorisation des demandes des utilisateurs, etc.) ;
  • Former et accompagner les usagers de la base de connaissances (conception de supports, conduite d’ateliers d’apprentissage aux ressources et outils documentaires, etc.) ;
  • Gérer et valoriser les contenus de la base de connaissances (identifier de nouveaux fonds, contrôle qualité, thésaurus, etc.) ;
  • Assurer la publication des délibérations de la CNIL sur le portail Légifrance et au JORF ;
  • Gérer les relations avec la Direction de l’information légale et administrative (DILA) pour l’évolution des outils de classement et d’indexation.

 

Compétences et qualités requises :

  • Master 2 dans le domaine de l’information et de la documentation ;
  • Une expérience professionnelle sur un poste similaire souhaitée ;
  • Connaissances en droit appréciées, notamment en droit du numérique ;
  • Compétence en gestion de projet ;
  • Bonne maîtrise des outils informatiques (outils bureautiques, CMS web, éditeurs Html, Photoshop, FTP, logiciels libres, etc.) ;
  • Capacité à travailler en anglais (lu et écrit) ;
  • Capacité d’analyse et de synthèse ;
  • Sens de l’écoute et du relationnel ;
  • Rigueur et autonomie ;
  • Créativité et force de proposition ;
  • Curiosité et capacité à rester en veille sur des sujets nouveaux, notamment en nouvelles technologies.

 

Statut et candidature :

Agent contractuel de l’Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence GCID à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 12 janvier, 2020

Type de contrat

Ingénieur(e) systèmes, réseaux et sécurité des systèmes d'information (H/F)


La direction des technologies et de l’innovation (DTI) recrute un(e) Ingénieur(e) systèmes, réseaux et sécurité des systèmes d’information pour le service de l’informatique interne. Au sein d’une équipe de dix collaborateurs, ce(tte) Ingénieur(e) aura notamment pour mission d’administrer l’ensemble des systèmes et réseaux de la CNIL en veillant à la sécurisation du SI.

Date de publication de l'offre: 
Vendredi, 8 novembre, 2019

La direction des technologies et de l’innovation (DTI) a pour mission principale de mettre l’expertise technologique et informatique de la CNIL à la disposition de l’ensemble des services, et de faire partager les enjeux d’innovation et de prospective par l’ensemble de l’institution. Elle est composée du service de l’expertise technologique, du service de l’informatique interne et du pôle innovation, études et prospectives.

 

Au sein de cette direction, le Service de l’informatique interne (SII) constitue et maintient un système d’information en concordance avec les missions de l’institution et dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur du système d’information. Il administre les réseaux et les systèmes de la CNIL, assure le helpdesk et développe et maintient un ensemble d’applications métiers permettant notamment le fonctionnement des télé-services de l’institution.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du Chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • acquérir, installer et veiller à l’exploitation dans le respect des règles de l’art des composants techniques, et maintenir la cohérence de l’ensemble des systèmes ;
  • veiller à la sécurisation générale du système d’information, notamment dans le cadre de la stricte conformité avec la PSSI institutionnelle ;
  • assurer une veille permanente sur les vulnérabilités et être force de proposition pour renforcer le périmètre de sécurité du SI, et le cas échéant savoir faire face aux exigences des situations ;
  • assurer le support technique de niveau 2 auprès des utilisateurs en s’aidant le cas échéant d'expertises tierces externes ;
  • actualiser et concevoir une architecture technique innovante ;
  • participer à la mise en œuvre technique des projets fonctionnels et assurer le suivi de leur exploitation courante ;
  • participer à la définition des environnements de travail adaptés aux missions des utilisateurs, assurer leur mise en œuvre et veiller à leur bon fonctionnement ;
  • participer au pilotage de la maîtrise d’œuvre et des prestataires ;
  • participer à la rédaction des documents et à leur actualisation (cahier des charges, inventaires, suivis d'exploitation, vérification d’aptitude, procédures, etc.) ;
  • mener des missions d’expertise dans des domaines techniques de sa compétence ;
  • soutenir les agents techniciens informatique et bureautique dans leurs tâches quotidiennes.

 

Compétences et qualités requises :

  • ingénieur ou Master 2 en informatique ;
  • expérience confirmée en tant qu’Ingénieur(e) systèmes et réseaux (une expérience significative dans le domaine de la sécurité serait appréciée) ;
  • bonnes pratiques de l’administration :
    • des environnements UNIX, LINUX, Windows ;
    • d’un environnement de virtualisation (de préférence hyper V) ;
    • des serveurs de bases de données ;
    • des réseaux et éléments de sécurité associés (Firewall, équipements actifs, commutateurs, VPN, anti-intrusion, etc.) ;
    • du serveur de messagerie Exchange ;
    • des serveurs LDAP, Active Directory ;
    • rédaction de scripts ;
  • bonne connaissance des environnements des postes de travail Windows 10 et Microsoft Office ; 
  • bonne connaissance des architectures n-tiers et des plateformes Java (Jonas, Jboss, Apache-tomcat) ;
  • connaissance des évolutions technologiques (virtualisation, voix sur IP, etc.) ;
  • maîtrise de l’anglais technique ;
  • aptitude au travail en équipe ;
  • autonomie et sens de l’initiative ;
  • capacité à analyser, formaliser et effectuer des synthèses ;
  • souci de la restitution et du formalisme.

 

Statut et candidature :

Agent contractuel de l’Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence ISRS à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 12 janvier, 2020

Type de contrat

Auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information au service des contrôles-affaires économiques (H/F)


La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information pour le service des contrôles-affaires économiques. Au sein d'une équipe de douze collaborateurs, ce(tte) auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information aura notamment pour mission de réaliser des vérifications de SI et SSI d'organismes, afin de constater d'éventuels manquements à la sécurité et à la confidentialité des données.

Date de publication de l'offre: 
Mardi, 5 novembre, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) est particulièrement en charge d’exercer les missions de contrôle a posteriori sur les traitements de données à caractère personnel dévolus à la CNIL. Elle participe également à la coordination et au pilotage de l’activité répressive de la Commission. Elle est composée de deux services des contrôles, du service des plaintes, du service des sanctions et du contentieux, et du service du droit d’accès indirect. Elle réunit une soixantaine d’agents, principalement des assistants, des juristes et des auditeurs des systèmes d’information.

Au sein de cette direction, les deux services des contrôles sont chargés de réaliser les contrôles décidés par la Présidente afin d’examiner la conformité à la loi des traitements de données à caractère personnel, l’un pour la sphère économique, et l’autre pour les sphères RH, santé et affaires publiques. En outre, depuis la LOPPSI 2 du 14 mars 2011, la CNIL est à même de contrôler les traitements de vidéoprotection relevant des dispositions du code de la sécurité intérieure.

Les missions de contrôle s’inscrivent également dans un cadre concerté au niveau européen et international depuis le 25 mai 2018, en application du règlement européen sur la protection des données. Des contrôles communs avec d’autres autorités européennes de protection des données sont susceptibles d’être diligentés dans ce cadre.

Aux côtés des juristes du service des contrôles – affaires économiques, l’auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d’information (ASI) réalise des vérifications générales (appréciation de l’organisation et de la gestion du SI et de la SSI d’un organisme, évaluation de son niveau de maturité) et particulières (vérifications portant sur des traitements spécifiques). Il (elle) veille à la constatation d’éventuels manquements à la loi « Informatique et Libertés », en particulier ceux relatifs à la sécurité et à la confidentialité des données.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • proposer des missions de contrôle ;
  • organiser et participer aux missions de contrôle décidées par la Commission sur l’ensemble du territoire national. Le cas échéant, participer à des opérations conjointes avec les autorités de contrôle d’autres Etats membres de l’Union européenne ;
  • analyser et évaluer les systèmes d’information et leur sécurité afin d’identifier d’éventuels manquements à la loi « Informatique et Libertés » et aux règles relatives à la protection des données, ainsi qu’à l’état de l’art de la sécurité des systèmes d’information ;
  • assurer la copie des éléments jugés utiles lors des missions de contrôle, leur sécurité et le maintien de leur intégrité et en assurer l’exploitation technique ultérieure ;
  • participer à la rédaction des procès-verbaux des missions de contrôle ;
  • rédiger tout document pouvant s’inscrire dans les suites apportées aux missions de contrôles effectuées (comptes rendus d’exploitation des éléments recueillis en contrôle, courriers de clôture, rapports examinés par la formation restreinte ou la formation plénière, notes de synthèse, etc.) ;
  • proposer des outils méthodologiques destinés à accroître l’efficacité des missions de contrôle ;
  • assurer une veille technologique permettant d’accroître l’efficacité des missions de contrôle ;
  • contribuer aux actions d’information et de communication ;
  • participer à des réunions ou à des contrôles, en France ou à l’étranger, organisés par d’autres autorités ou dans le cadre de travaux internationaux ;
  • rédiger notamment les aspects techniques des fiches de proposition de mise en demeure et en assurer la présentation.

 

Compétences et qualités requises :

  • formation supérieure en informatique, en particulier en sécurité des systèmes d’information ;
  • bonne connaissance technique des bases de données, des systèmes d’exploitation, des réseaux et d’internet ;
  • capacité d’adaptation aux différents systèmes d’information contrôlés ;
  • capacité à travailler en anglais indispensable (à l’oral et à l’écrit) ;
  • disponibilité et souplesse horaire (déplacements réguliers à prévoir) ;
  • souci du résultat et de l’efficacité ;
  • esprit de synthèse et aptitude à la rédaction dans des délais rapides ;
  • respect des procédures ;
  • aptitude à l’analyse comportementale ;
  • esprit d’investigation, curiosité et intérêt pour les développements technologiques ;
  • aptitude au travail en commun, esprit d’équipe ;
  • capacité de représentation ;
  • autonomie, esprit d’initiative ;
  • organisation, rigueur et méthode ;
  • discrétion et sens de la confidentialité.

 

Candidature

Agent contractuel de l’Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

L’exercice des fonctions d’auditeur(trice)-enquêteur(trice) des SI est soumis à une procédure d’habilitation spécifique.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence JCAE à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 15 décembre, 2019

Type de contrat

Assistant(e) auprès du directeur des technologies et de l'innovation (H/F)


La direction des technologies et de l'innovation (DTI) recrute un(e) assistant(e). Au sein d'une direction de trente personnes et dans le cadre d'un contrat de six mois pour accroissement temporaire d'activité, ce(tte) assistant(e) sera notamment chargé(e) de planifier et assurer le suivi des dossiers et des réunions.

Date de publication de l'offre: 
Mardi, 8 octobre, 2019

La direction des technologies et de l’innovation (DTI) a pour mission principale de mettre l’expertise technologique et informatique de la CNIL à la disposition de l’ensemble des services, et de faire partager les enjeux d’innovation et de prospective par l’ensemble de l’institution. Elle est composée du service de l’expertise technologique, du service de l’informatique interne et du pôle innovation, études et prospectives.

Cette direction recrute un(e) Assistant(e) en CDD d’une durée de 6 mois à pourvoir dès que possible, dans le cadre d’un accroissement temporaire d’activité, notamment pour contribuer à la réalisation de l’ensemble des opérations nécessaires au bon fonctionnement de la direction.

Activités principales :

Sous la responsabilité du Directeur des technologies et de l’innovation, et en collaboration avec les équipes des deux services et du pôle de la direction, cette personne est chargée des activités suivantes :

  • Planifier et assurer le suivi des dossiers et des réunions,  et assurer le respect des procédures :
    • suivi des décisions et des dossiers de la direction (en particulier, tenir à jour le fichier de suivi des activités du service de l’expertise technologique de manière proactive, faire les vérifications associées et le cas échéant, créer des répertoires de travail) ;
    • formalisation et tenue à jour de procédures ;
    • suivi des contributions de la direction aux travaux du sous-groupe technologie de l’EDPB ;
    • suivi de la planification, pour la direction, des contributions aux publications liées aux sujets d’innovation et de prospective ;
    • contribuer à la gestion des notifications de violations de données (ex : vérifications, aiguillage, etc.) ;
    • suivi, notamment en lien avec le service des finances, des demandes d’achat effectuées pour le compte de la direction.

 

  • Effectuer des missions d’assistanat et de secrétariat, notamment :
    • constitution de bases de données, tableaux de suivi de l’activité, tableaux de bord, fiches de contacts et réalisation de statistiques sur l’activité de la direction ;
    • rédaction de notes, de courriers et de comptes-rendus de réunions ;
    • suivi des agendas, prise de rendez-vous pour le compte du directeur et des chefs de service ; 
    • organisation de réunions (réservation de créneaux, réservation de salles, information de l’accueil, etc.) ;
    • réception et filtrage des appels téléphoniques et transmission des messages ;
    • préparation et traitement des dossiers (copies, transmission de documents, etc.) ;
    • organisation de missions du directeur, des chefs de services et des agents du service de l’expertise technologique ;
    • organisation de l’accueil et du départ des agents ;
    • classement de l’information : tri et archivage des documents en respectant les procédures établies ;
    • répondre aux besoins ponctuels en termes de logistique.

Compétences et qualités requises :

  • formation Bac +2 d’assistanat de direction ;
  • une première expérience réussie d’assistant(e) demandée ;
  • bonne maîtrise de l’outil informatique ;
  • pratique courante de l’anglais ;
  • bonne maîtrise des techniques de secrétariat ;
  • maîtrise des règles d’orthographe et de grammaire ;
  • connaissance de la matière « informatique et libertés » appréciée ;
  • capacités relationnelles et à travailler en équipe ;
  • sens de l’organisation ;
  • réactivité, discrétion, rigueur ;
  • capacité à hiérarchiser les priorités.

Statut et candidature

CDD (agent contractuel de l’Etat) de 6 mois à pourvoir dès que possible.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CATI à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Vendredi, 20 décembre, 2019

Type de contrat

Juriste-enquêteur(trice) au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)


La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Juriste-enquêteur(trice) pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Juriste-enquêteur(trice) aura notamment pour mission de contrôler des organismes afin d'examiner les traitements de données à caractère personnel mis en oeuvre pour s’assurer du respect de la loi et des principes de protection des données.

Date de publication de l'offre: 
Lundi, 23 septembre, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) est particulièrement en charge d’exercer les missions de contrôle a posteriori sur les traitements de données à caractère personnel dévolus à la CNIL. Elle participe également à la coordination et au pilotage de l’activité répressive de la Commission. Elle est composée de deux services des contrôles, du service des plaintes, du service des sanctions et du contentieux, et du service du droit d’accès indirect. Elle réunit une soixantaine d’agents, principalement des assistants, des juristes et des auditeurs des systèmes d’information.

Au sein de cette direction, les deux services des contrôles sont chargés de réaliser les contrôles décidés par la Présidente afin d’examiner la conformité à la loi des traitements de données à caractère personnel, l’un pour la sphère économique, et l’autre pour les sphères RH, santé et affaires publiques. En outre, depuis la LOPPSI 2 du 14 mars 2011, la CNIL est à même de contrôler les traitements de vidéoprotection relevant des dispositions du code de la sécurité intérieure.

Les missions de contrôle s’inscrivent également dans un cadre concerté au niveau européen et international depuis le 25 mai 2018, en application du règlement européen sur la protection des données. Des contrôles communs avec d’autres autorités européennes de protection des données sont susceptibles d’être diligentés dans ce cadre.

Le(a) juriste recruté(e) sera amené(e) à intégrer le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • organiser et participer aux missions de contrôle décidées par la Commission ;
  • examiner les traitements de données à caractère personnel pour s’assurer du respect de la loi et des principes de protection des données ;
  • rédiger les comptes rendus synthétiques des missions de contrôles effectuées ;
  • rédiger tout document s’inscrivant dans les suites apportées aux missions de contrôles effectuées (courriers, rapports examinés par la formation restreinte ou la formation plénière, notes de synthèse, etc.) ;
  • rédiger les fiches de proposition de mises en demeure en assurant la concertation avec les autres services et les présenter lors des séances avec la Présidente ;
  • mettre en œuvre et participer à l’élaboration du programme annuel des contrôles décidé par la Commission ;
  • proposer des missions de contrôle pour atteindre les objectifs quantitatifs fixés au service ;
  • contribuer à la transmission des informations à destination des autres services de la Commission ;
  • contribuer aux actions d’information et de communication ;
  • contribuer aux activités internationales de la CNIL en participant à des réunions ou à des contrôles en France ou à l’étranger, souhaités ou organisés par d’autres autorités.

 

Compétences et qualités requises :

  • master 2 en droit (droit du numérique ou autre) ;
  • expérience de 3 ans minimum en tant que juriste ou avocat ;
  • bonnes connaissances des règles relatives à la protection des données à caractère personnel ;
  • capacité à travailler en anglais indispensable (à l’oral et à l’écrit) ;
  • parfaite maîtrise du Pack Office (en particulier, Excel et Word) ;
  • disponibilité et souplesse horaire (déplacements réguliers à prévoir) ;
  • esprit d’investigation, curiosité et intérêt pour les développements technologiques ;
  • esprit de synthèse, organisation et méthode, aptitude à la rédaction dans des délais rapides ;
  • disponibilité, souplesse horaire ;
  • aptitude au travail en équipe, autonomie, esprit d’initiative ;
  • aisance relationnelle, capacité de représentation et de vulgarisation (pédagogie).

 

Statut et candidature

Agent contractuel de l'Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

L’exercice des fonctions de Juriste-Enquêteur(trice) est soumis à une procédure d’habilitation spécifique.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence JCRH à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 15 décembre, 2019

Type de contrat

Auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)


La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information aura notamment pour mission de réaliser des vérifications de SI et de SSI d'organismes, afin de constater d'éventuels manquements à la sécurité et à la confidentialité des données.

Date de publication de l'offre: 
Lundi, 23 septembre, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) est particulièrement en charge d’exercer les missions de contrôle a posteriori sur les traitements de données à caractère personnel dévolus à la CNIL. Elle participe également à la coordination et au pilotage de l’activité répressive de la Commission. Elle est composée de deux services des contrôles, du service des plaintes, du service des sanctions, et du service du droit d’accès indirect. Elle réunit une soixantaine d’agents, principalement des assistants, des juristes et des auditeurs des systèmes d’information.

Au sein de cette direction, les deux services des contrôles sont chargés de réaliser les contrôles décidés par la Présidente afin d’examiner la conformité à la loi des traitements de données à caractère personnel, l’un pour la sphère économique, et l’autre pour les sphères RH, santé et affaires publiques. En outre, depuis la LOPPSI 2 du 14 mars 2011, la CNIL est à même de contrôler les traitements de vidéoprotection relevant des dispositions du code de la sécurité intérieure. Ces services ont ainsi connu une forte augmentation d’activité ces dernières années.

Les missions de contrôle s’inscrivent également dans un cadre concerté au niveau européen et international depuis le 25 mai 2018, en application du règlement européen sur la protection des données. Des contrôles communs avec d’autres autorités européennes de protection des données sont susceptibles d’être diligentés dans ce cadre.

Aux côtés des juristes du service des contrôles – RH, santé et affaires publiques, l’auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d’information (ASI) réalise des vérifications générales (appréciation de l’organisation et de la gestion du SI et de la SSI d’un organisme, évaluation de son niveau de maturité) et particulières (vérifications portant sur des traitements spécifiques). Il (elle) veille à la constatation d’éventuels manquements à la loi « Informatique et Libertés », en particulier ceux relatifs à la sécurité et à la confidentialité des données.

En capacité de s’adapter aux situations, aux personnes et aux systèmes rencontrés, il (elle) fait preuve de rigueur, d’autonomie et d’engagement au sein d’un service dynamique et soudé.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • proposer des missions de contrôle ;
  • organiser et participer aux missions de contrôle décidées par la Commission sur l’ensemble du territoire national. Le cas échéant, participer à des opérations conjointes avec les autorités de contrôle d’autres Etats membres de l’Union européenne ;
  • analyser et évaluer les systèmes d’information et leur sécurité afin d’identifier d’éventuels manquements à la loi « Informatique et Libertés » et aux règles relatives à la protection des données, ainsi qu’à l’état de l’art de la sécurité des systèmes d’information ;
  • assurer la copie des éléments jugés utiles lors des missions de contrôle, leur sécurité et le maintien de leur intégrité et en assurer l’exploitation technique ultérieure ;
  • participer à la rédaction des procès-verbaux des missions de contrôle ;
  • rédiger tout document pouvant s’inscrire dans les suites apportées aux missions de contrôles effectuées (comptes rendus d’exploitation des éléments recueillis en contrôle, courriers de clôture, rapports examinés par la formation restreinte ou la formation plénière, notes de synthèse, etc.) ;
  • proposer des outils méthodologiques destinés à accroître l’efficacité des missions de contrôle ;
  • assurer une veille technologique permettant d’accroître l’efficacité des missions de contrôle ;
  • contribuer aux actions d’information et de communication ;
  • participer à des réunions ou à des contrôles, en France ou à l’étranger, organisés par d’autres autorités ou dans le cadre de travaux internationaux ;
  • rédiger notamment les aspects techniques des fiches de proposition de mise en demeure et en assurer la présentation.

 

Compétences et qualités requises :

  • formation supérieure en informatique, en particulier en sécurité des systèmes d’information ;
  • bonne connaissance technique des bases de données, des systèmes d’exploitation, des réseaux et d’internet ;
  • capacité d’adaptation aux différents systèmes d’information contrôlés ;
  • capacité à travailler en anglais indispensable (à l’oral et à l’écrit) ;
  • disponibilité et souplesse horaire (déplacements réguliers à prévoir) ;
  • souci du résultat et de l’efficacité ;
  • esprit de synthèse et aptitude à la rédaction dans des délais rapides ;
  • respect des procédures ;
  • aptitude à l’analyse comportementale ;
  • esprit d’investigation, curiosité et intérêt pour les développements technologiques ;
  • aptitude au travail en commun, esprit d’équipe ;
  • capacité de représentation ;
  • autonomie, esprit d’initiative ;
  • organisation, rigueur et méthode ;
  • discrétion et sens de la confidentialité.

 

Candidature :

Agent contractuel de l'Etat en CDI.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

L’exercice des fonctions d’auditeur(trice)-enquêteur(trice) des SI est soumis à une procédure d’habilitation spécifique.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence ASIC à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 15 décembre, 2019

Type de contrat