Emplois


8 résultats

Documentaliste au service de l'information et de la documentation (H/F)

Vendredi, 14 juin, 2019

La direction des relations avec les publics et la recherche (DRPR) recrute un(e) documentaliste pour le service de l'information et de la documentation dans le cadre d'un contrat à durée déterminée de 4 mois. Au sein d'une équipe de trois personnes, ce(tte)documentaliste aura notamment pour mission de valoriser la base de connaissances patrimoniales de la CNIL.

Juriste en protection des données à caractère personnel (H/F)

Jeudi, 6 juin, 2019

La CNIL recrute trois juristes protection des données à caractère personnel dans le cadre d'un contrat à durée déterminée de 6 mois, afin de répondre aux besoins de trois services différents. Ces juristes auront notamment pour mission l'instruction des dossiers, des plaintes ou des demandes de conseil adressées à  la CNIL.

 

Auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)

Lundi, 3 juin, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information aura notamment pour mission de réaliser des vérifications de SI et de SSI d'organismes, afin de constater d'éventuels manquements à la sécurité et à la confidentialité des données.

Ingénieur(e) d'études et de développement Java / J2E (H/F)

Mardi, 23 avril, 2019

La direction des technologies et de l’innovation (DTI) recrute un(e) Ingénieur(e) d'études et de développement Java/J2E pour le service de l'informatique interne. Au sein d’une équipe de neuf collaborateurs, ce(tte) Ingénieur(e) d'études et de développement Java/J2E aura notamment pour mission le développement évolutif et la MCO de l'application métier (PRIAM) de la CNIL.

Juriste-enquêteur(trice) au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)

Mercredi, 17 avril, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Juriste-enquêteur(trice) pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Juriste-enquêteur(trice) aura notamment pour mission de contrôler des organismes afin d'examiner les traitements de données à caractère personnel mis en oeuvre pour s’assurer du respect de la loi et des principes de protection des données.

Ingénieur(e) expert(e) en technologies de l'information (H/F)

Mercredi, 17 avril, 2019

La direction des technologies et de l’innovation (DTI) recrute un(e) Ingénieur(e) expert(e) en technologies de l’information pour le service de l’expertise technologique. Au sein d’une équipe de treize collaborateurs, ce(tte) Ingénieur(e) expert(e) aura notamment pour mission d’apporter son expertise sur des technologies et sur toute problématique technique relative à la protection des données.

Documentaliste au service de l'information et de la documentation (H/F)


La direction des relations avec les publics et la recherche (DRPR) recrute un(e) documentaliste pour le service de l'information et de la documentation dans le cadre d'un contrat à durée déterminée de 4 mois. Au sein d'une équipe de trois personnes, ce(tte)documentaliste aura notamment pour mission de valoriser la base de connaissances patrimoniales de la CNIL.

Date de publication de l'offre: 
Vendredi, 14 juin, 2019

La Direction des relations avec les publics et la recherche (DRPR) est chargée de la gestion et de la valorisation des connaissances et de l’information des publics. Elle est composée du service de l’information et de la documentation, du service des relations avec les publics, du pôle éducation au numérique et du pôle des publications scientifiques et partenariats avec le monde de la recherche.

Au sein de cette direction, le service de l’information et de la documentation (SID) est chargé de la veille, de la capitalisation et de la diffusion des connaissances intéressant la protection des données personnelles et de façon générale les enjeux éthiques et juridiques liés au numérique.

Ce service recrute un(e) documentaliste en contrat à durée déterminée pour une durée de 4 mois à pourvoir idéalement dès juillet dans le cadre d’un accroissement temporaire d’activité. Sa mission principale sera de valoriser la base de connaissances patrimoniales de la CNIL (20 000 références de doctrine en lien avec 45 000 documents).

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe (3 agents), le (la) documentaliste sera notamment chargé(e) des missions suivantes :

  • Indexer les contenus de la base de connaissances pour optimiser la pertinence de la recherche, l’identification des documents et favoriser l’adhésion des utilisateurs ;
  • Contrôler la qualité des données et améliorer l’indexation des contenus (vérification de l’indexation générale, enrichissement des métadonnées, optimisation de l’indexation thématique, vérification de la qualité de la reprise des données, etc.) ;
  • Participer en cas de besoin aux activités régulières du service.

 

Compétences et qualités requises :

  • Diplôme professionnel en documentation exigé (bac+2/3) ;
  • Maîtrise des outils bureautiques et des logiciels documentaires professionnels ;
  • Maîtrise des langages documentaires (indexation, plan de classement, etc.) ;
  • Rigueur et autonomie ;
  • Esprit d’équipe et sens du service.

 

Candidature :

CDD (agent contractuel de l’Etat) de 4 mois à pourvoir dès que possible.

Les personnes souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invitées à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CDOC à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 30 juin, 2019

Type de contrat

Juriste en protection des données à caractère personnel (H/F)


La CNIL recrute trois juristes protection des données à caractère personnel dans le cadre d'un contrat à durée déterminée de 6 mois, afin de répondre aux besoins de trois services différents. Ces juristes auront notamment pour mission l'instruction des dossiers, des plaintes ou des demandes de conseil adressées à  la CNIL.

 

Date de publication de l'offre: 
Jeudi, 6 juin, 2019

 

La CNIL recrute 3 juristes pour une durée de 6 mois afin de répondre à un accroissement d'activité dans trois Services différents (service des plaintes et service des contrôles-affaires économiques à la Direction de la protection des droits et des sanctions ; et service des relations avec les publics à la Direction des relations avec les publics et la recherche).

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service et en collaboration avec l’équipe, le(la) juriste sera chargé(e) des missions relatives aux activités du service d’affectation,  notamment de :

  • Réaliser l’instruction des dossiers, des plaintes ou des demandes de conseil adressées à la CNIL ;
  • Analyser d’un point de vue juridique les dossiers ;
  • Elaborer des projets de notes et de rapports au regard de l’activité du service d’affectation ;
  • Renseigner et conseiller les usagers ou les responsables de traitements (courrier et téléphone) ;
  • Enregistrer dans l’outil métier l’ensemble des échanges et données relatives à l’instruction des dossiers ;
  • Assurer une veille juridique, économique et technique ;
  • Participer à la tenue des tableaux de bord et au suivi de l’activité du service.

 

Compétences et qualités requises :

  • Master 2 en droit (droit du numérique ou autre) ;
  • Connaissance de la loi et des textes européens, ainsi que des enjeux Informatiques et Libertés ;
  • Première expérience en protection des données à caractère personnel bienvenue ;
  • Qualités de synthèse et d’expression écrite ;
  • Maîtrise des outils bureautiques et connaissance des systèmes d’informations ;
  • Sens de l’initiative ;
  • Implication, réactivité, bon relationnel et sens du travail en équipe ;
  • Capacité de reporting.

 

Statut et candidature

CDD (agent contractuel de l’Etat) de 6 mois à pourvoir idéalement dès juillet jusqu’à la fin de l’année.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CNPJ à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Mercredi, 19 juin, 2019

Type de contrat

Auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d'information au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)


La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Auditeur(trice) - Enquêteur(trice) des systèmes d'information aura notamment pour mission de réaliser des vérifications de SI et de SSI d'organismes, afin de constater d'éventuels manquements à la sécurité et à la confidentialité des données.

Date de publication de l'offre: 
Lundi, 3 juin, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) est particulièrement en charge d’exercer les missions de contrôle a posteriori sur les traitements de données à caractère personnel dévolus à la CNIL. Elle participe également à la coordination et au pilotage de l’activité répressive de la Commission. Elle est composée de deux services des contrôles, du service des plaintes, du service des sanctions, et du service du droit d’accès indirect. Elle réunit une soixantaine d’agents, principalement des assistants, des juristes et des auditeurs des systèmes d’information.

Au sein de cette direction, les deux services des contrôles sont chargés de réaliser les contrôles décidés par la Présidente afin d’examiner la conformité à la loi des traitements de données à caractère personnel, l’un pour la sphère économique, et l’autre pour les sphères RH, santé et affaires publiques. En outre, depuis la LOPPSI 2 du 14 mars 2011, la CNIL est à même de contrôler les traitements de vidéoprotection relevant des dispositions du code de la sécurité intérieure. Ces services ont ainsi connu une forte augmentation d’activité ces dernières années.

Les missions de contrôle s’inscrivent également dans un cadre concerté au niveau européen et international depuis le 25 mai 2018, en application du règlement européen sur la protection des données. Des contrôles communs avec d’autres autorités européennes de protection des données sont susceptibles d’être diligentés dans ce cadre.

Aux côtés des juristes du service des contrôles – RH, santé et affaires publiques, l’auditeur(trice)-enquêteur(trice) des systèmes d’information (ASI) réalise des vérifications générales (appréciation de l’organisation et de la gestion du SI et de la SSI d’un organisme, évaluation de son niveau de maturité) et particulières (vérifications portant sur des traitements spécifiques). Il (elle) veille à la constatation d’éventuels manquements à la loi « Informatique et Libertés », en particulier ceux relatifs à la sécurité et à la confidentialité des données.

En capacité de s’adapter aux situations, aux personnes et aux systèmes rencontrés, il (elle) fait preuve de rigueur, d’autonomie et d’engagement au sein d’un service dynamique et soudé.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • proposer des missions de contrôle ;
  • organiser et participer aux missions de contrôle décidées par la Commission sur l’ensemble du territoire national. Le cas échéant, participer à des opérations conjointes avec les autorités de contrôle d’autres Etats membres de l’Union européenne ;
  • analyser et évaluer les systèmes d’information et leur sécurité afin d’identifier d’éventuels manquements à la loi « Informatique et Libertés » et aux règles relatives à la protection des données, ainsi qu’à l’état de l’art de la sécurité des systèmes d’information ;
  • assurer la copie des éléments jugés utiles lors des missions de contrôle, leur sécurité et le maintien de leur intégrité et en assurer l’exploitation technique ultérieure ;
  • participer à la rédaction des procès-verbaux des missions de contrôle ;
  • rédiger tout document pouvant s’inscrire dans les suites apportées aux missions de contrôles effectuées (comptes rendus d’exploitation des éléments recueillis en contrôle, courriers de clôture, rapports examinés par la formation restreinte ou la formation plénière, notes de synthèse, etc.) ;
  • proposer des outils méthodologiques destinés à accroître l’efficacité des missions de contrôle ;
  • assurer une veille technologique permettant d’accroître l’efficacité des missions de contrôle ;
  • contribuer aux actions d’information et de communication ;
  • participer à des réunions ou à des contrôles, en France ou à l’étranger, organisés par d’autres autorités ou dans le cadre de travaux internationaux ;
  • rédiger notamment les aspects techniques des fiches de proposition de mise en demeure et en assurer la présentation.

 

Compétences et qualités requises :

  • formation supérieure en informatique, en particulier en sécurité des systèmes d’information ;
  • bonne connaissance technique des bases de données, des systèmes d’exploitation, des réseaux et d’internet ;
  • capacité d’adaptation aux différents systèmes d’information contrôlés ;
  • capacité à travailler en anglais indispensable (à l’oral et à l’écrit) ;
  • disponibilité et souplesse horaire (déplacements réguliers à prévoir) ;
  • souci du résultat et de l’efficacité ;
  • esprit de synthèse et aptitude à la rédaction dans des délais rapides ;
  • respect des procédures ;
  • aptitude à l’analyse comportementale, résistance au stress et maîtrise de soi ;
  • esprit d’investigation, curiosité et intérêt pour les développements technologiques ;
  • aptitude au travail en commun, esprit d’équipe ;
  • capacité de représentation ;
  • autonomie, esprit d’initiative ;
  • organisation, rigueur et méthode ;
  • discrétion et sens de la confidentialité.

 

Candidature :

CDI (agent contractuel de l’Etat) après une période d’un an en CDD.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence ASIC à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Lundi, 24 juin, 2019

Type de contrat

Ingénieur(e) d'études et de développement Java / J2E (H/F)


La direction des technologies et de l’innovation (DTI) recrute un(e) Ingénieur(e) d'études et de développement Java/J2E pour le service de l'informatique interne. Au sein d’une équipe de neuf collaborateurs, ce(tte) Ingénieur(e) d'études et de développement Java/J2E aura notamment pour mission le développement évolutif et la MCO de l'application métier (PRIAM) de la CNIL.

Date de publication de l'offre: 
Mardi, 23 avril, 2019

La direction des technologies et de l’innovation (DTI) a pour mission principale de mettre l’expertise technologique et informatique de la CNIL à la disposition de l’ensemble des services, et de faire partager les enjeux d’innovation et de prospective par l’ensemble de l’institution. Elle est composée du service de l’expertise technologique, du service de l’informatique interne et du pôle innovation, études et prospectives.

Au sein de cette direction, le Service de l’informatique interne (SII) constitue et maintient un système d’information en concordance avec les missions de l’institution et dans le cadre de la mise en œuvre du schéma directeur du système d’information. Plus particulièrement, il développe et maintient un ensemble d’applications métiers permettant notamment le fonctionnement des télé-services de l’institution.

Le titulaire du poste est plus particulièrement en charge de l’évolution et de la MCO de l’application métier (PRIAM) de la CNIL.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, en collaboration avec l’équipe de développeurs et des chefs de projets, cette personne sera notamment chargée des missions suivantes :

  • faire évoluer l’application métier PRIAM :
    • évaluer les charges de développement avec les chefs de projets ;
    • développer, tester et documenter les modifications apportées à l’application ;
  • être référent technique sur la technologie Java, J2E, Struts, Hibernate, etc. ;
  • maintenir l’application en condition opérationnelle en mettant en œuvre les mises à niveau nécessaires tant au point de vue des librairies qu’au point de vue qualité du code ;
  • participer activement aux interventions techniques de la partie système pour le périmètre qui concerne les applications à sa charge.

 

Compétences et qualités requises :

  • ingénieur ou Master 2 en informatique ;
  • parfaite connaissance des systèmes de gestion de version et de déploiement (Git, Maven, Svn, Jenkins, etc.) ;
  • bonne connaissance des environnements UNIX, LINUX et Windows ;
  • forte expérience en développement java ;
  • parfaite maîtrise de Struts2, Hibernate, Solr/Lucene ;
  • maîtrise des bases de données (MySQL notamment) ;
  • maîtrise des outils de développement basés sur éclipse ;
  • maîtrise de l’anglais technique ;
  • capacité de communication et de vulgarisation technique vis-à-vis des utilisateurs ;
  • aptitude au travail en équipe ;
  • autonomie et sens de l’initiative ;
  • appétence pour l’innovation technologique.

 

Statut et candidature

CDI (agent contractuel de l’Etat) après une période d’un an en CDD.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence IEDJ à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 19 mai, 2019

Type de contrat

Juriste-enquêteur(trice) au service des contrôles-RH, santé et affaires publiques (H/F)


La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute un(e) Juriste-enquêteur(trice) pour le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) Juriste-enquêteur(trice) aura notamment pour mission de contrôler des organismes afin d'examiner les traitements de données à caractère personnel mis en oeuvre pour s’assurer du respect de la loi et des principes de protection des données.

Date de publication de l'offre: 
Mercredi, 17 avril, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) est particulièrement en charge d’exercer les missions de contrôle a posteriori sur les traitements de données à caractère personnel dévolus à la CNIL. Elle participe également à la coordination et au pilotage de l’activité répressive de la Commission. Elle est composée de deux services des contrôles, du service des plaintes, du service des sanctions et du contentieux, et du service du droit d’accès indirect. Elle réunit une soixantaine d’agents, principalement des assistants, des juristes et des auditeurs des systèmes d’information.

Au sein de cette direction, les deux services des contrôles sont chargés de réaliser les contrôles décidés par la Présidente afin d’examiner la conformité à la loi des traitements de données à caractère personnel, l’un pour la sphère économique, et l’autre pour les sphères RH, santé et affaires publiques. En outre, depuis la LOPPSI 2 du 14 mars 2011, la CNIL est à même de contrôler les traitements de vidéoprotection relevant des dispositions du code de la sécurité intérieure.

Les missions de contrôle s’inscrivent également dans un cadre concerté au niveau européen et international depuis le 25 mai 2018, en application du règlement européen sur la protection des données. Des contrôles communs avec d’autres autorités européennes de protection des données sont susceptibles d’être diligentés dans ce cadre.

Le(a) juriste recruté(e) sera amené(e) à intégrer le service des contrôles - RH, santé et affaires publiques.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • organiser et participer aux missions de contrôle décidées par la Commission ;
  • examiner les traitements de données à caractère personnel pour s’assurer du respect de la loi et des principes de protection des données ;
  • rédiger les comptes rendus synthétiques des missions de contrôles effectuées ;
  • rédiger tout document s’inscrivant dans les suites apportées aux missions de contrôles effectuées (courriers, rapports examinés par la formation restreinte ou la formation plénière, notes de synthèse, etc.) ;
  • rédiger les fiches de proposition de mises en demeure en assurant la concertation avec les autres services et les présenter lors des séances avec la Présidente ;
  • mettre en œuvre et participer à l’élaboration du programme annuel des contrôles décidé par la Commission ;
  • proposer des missions de contrôle pour atteindre les objectifs quantitatifs fixés au service ;
  • contribuer à la transmission des informations à destination des autres services de la Commission ;
  • contribuer aux actions d’information et de communication ;
  • contribuer aux activités internationales de la CNIL en participant à des réunions ou à des contrôles en France ou à l’étranger, souhaités ou organisés par d’autres autorités.

 

Compétences et qualités requises :

  • master 2 en droit (droit du numérique ou autre) ;
  • expérience de 3 ans minimum en tant que juriste ou avocat ;
  • bonnes connaissances des règles relatives à la protection des données à caractère personnel ;
  • capacité à travailler en anglais indispensable (à l’oral et à l’écrit) ;
  • parfaite maîtrise du Pack Office (en particulier, Excel et Word) ;
  • disponibilité et souplesse horaire (déplacements réguliers à prévoir) ;
  • esprit d’investigation, curiosité et intérêt pour les développements technologiques ;
  • esprit de synthèse, organisation et méthode, aptitude à la rédaction dans des délais rapides ;
  • disponibilité, souplesse horaire ;
  • aptitude au travail en équipe, autonomie, esprit d’initiative, résistance au stress ;
  • aisance relationnelle, capacité de représentation et de vulgarisation (pédagogie).

 

Statut et candidature

CDI (agent contractuel de l’Etat) après une période d’un an en CDD.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence JCRH à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Samedi, 15 juin, 2019

Type de contrat

Ingénieur(e) expert(e) en technologies de l'information (H/F)


La direction des technologies et de l’innovation (DTI) recrute un(e) Ingénieur(e) expert(e) en technologies de l’information pour le service de l’expertise technologique. Au sein d’une équipe de treize collaborateurs, ce(tte) Ingénieur(e) expert(e) aura notamment pour mission d’apporter son expertise sur des technologies et sur toute problématique technique relative à la protection des données.

Date de publication de l'offre: 
Mercredi, 17 avril, 2019

La direction des technologies et de l’innovation (DTI) a pour mission principale de mettre l’expertise technologique et informatique de la CNIL à la disposition de l’ensemble des services, et de faire partager les enjeux d’innovation et de prospective par l’ensemble de l’institution. Elle est composée du service de l’expertise technologique, du service de l’informatique interne et du pôle innovation, études et prospectives.

Au sein de cette direction, le service de l’expertise technologique (SET) est chargé d'aider à appréhender les nouvelles technologies, leurs enjeux en matière de protection de la vie privée et les bonnes pratiques à appliquer. Il aide les autres services de la CNIL qui le sollicitent dans l'instruction de leurs dossiers soumis par des organismes privés ou publics, et il développe la doctrine de la Commission sur des thèmes techniques. Il crée des outils à destination des entreprises et des usagers. Enfin, il promeut la doctrine de la CNIL et du G29 (autorités européennes) en France et à l'international.

L’ingénieur(e) expert(e) en technologie de l’information doit répondre aux besoins exprimés par l’institution pour toute problématique technique relative à la protection des données. Cette personne fait partie d’une équipe de 13 agents au sein du SET.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du chef de service, et en collaboration avec l’équipe et les autres services de la CNIL, cette personne sera notamment chargée des missions suivantes :

  • réaliser les analyses techniques des dossiers (de conseil, de formalités, de plaintes, de contrôles, de sanctions, etc.), en particulier afin d’évaluer la sécurité des systèmes, en collaboration avec les juristes ;
  • assurer la veille sur des thématiques technologiques émergentes et innovantes (intelligence artificielle, big data, blockchain, smartphones, cloud computing, tracking, anonymisation, cryptographie, etc.) ;
  • contribuer à la doctrine technique de la Commission sur ces thématiques, le cas échéant en réalisant des expérimentations dans le cadre du laboratoire de la CNIL, en créant des recommandations, des guides et des outils logiciels (ex. : guide de la sécurité des données personnelles, guides et logiciel PIA , Pack véhicules connectésPrivacy Impact Assessment Framework, etc.) ;
  • valoriser la doctrine de la CNIL à travers des actions de communication interne et externe (notes, animation de formations, interviews, articles, conférences, etc.) ;
  • représenter la CNIL au sein des groupes de travail, clubs et réseaux d’experts auxquels la Commission est associée, tant en France qu’à l’étranger.

 

Compétences et qualités requises :

  • formation supérieure dans le domaine informatique, des nouvelles technologies ou de la sécurité de l’information ;
  • expérience professionnelle souhaitée dans l’un de ces domaines, en qualité d’ingénieur, de chercheur ou de consultant ;
  • expertises significatives sur un ou plusieurs thèmes liés aux nouvelles technologies (tracking sur le web / physique, big data, objets connectés, smartphones, véhicules connectés, intelligence artificielle, cloud computing, etc.) ou dans des secteurs d’activités (énergie, santé, régalien, collectivités, etc.) ;
  • compétences en administration système ou développement web bienvenues ;
  • Sensibilité aux problématiques « informatique et libertés » ;
  • pratique courante de l’anglais ;
  • très bonnes qualités d’analyse, de synthèse et d’expression écrite et orale ;
  • aptitude au travail en équipe.

 

Statut et candidature

CDD (agent contractuel de l’État) de 3 ans renouvelable 1 fois.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence IETI à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 12 mai, 2019

Type de contrat

Chef(fe) du service du droit d'accès indirect (H/F)


La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) recrute le (la) chef(fe) du service du droit d'accès indirect.  Ce(tte) chef(fe) de service aura pour mission d'encadrer une équipe de 5 agents, d'organiser et de piloter l'activité d'instruction des demandes d'accès des particuliers relatives à certains fichiers de la sphère régalienne.

Date de publication de l'offre: 
Lundi, 1 avril, 2019

La direction de la protection des droits et des sanctions (DPDS) est particulièrement en charge d’exercer les missions de contrôle a posteriori sur les traitements de données à caractère personnel dévolus à la CNIL. Elle participe également à la coordination et au pilotage de l’activité répressive de la Commission. Elle est composée de deux services des contrôles, du service des plaintes, du service des sanctions et du contentieux, et du service du droit d’accès indirect. Elle réunit une soixantaine d’agents, principalement des assistants, des juristes et des auditeurs des systèmes d’information.

Au sein de cette direction, le service du droit d’accès indirect (DAI) a pour mission générale d’instruire les demandes relatives à certains fichiers de la sphère régalienne, adressées à la Commission par des particuliers (fichiers de renseignement, traitement des antécédents judiciaires, FICOBA, etc.). Il joue un rôle d’intermédiaire entre la personne souhaitant exercer ses droits et les différents responsables des traitements (ministères de l’intérieur, des armées, de la justice, de l’action et des comptes publics).

Le service est composé d’un chef de service et de cinq assistants. Il travaille en étroite collaboration avec les commissaires du « Collège DAI » ayant la qualité de magistrat.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité des directeur et directeur-adjoint de la DPDS, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • assurer le pilotage global de l'activité du service ;
  • animer et encadrer l’équipe en exerçant toutes les responsabilités hiérarchiques (recrutement, évaluation, accompagnement, etc.) ;
  • valider les travaux des agents du service et veiller à la bonne application des procédures et des délais ;
  • superviser l’organisation des missions de vérification et de communication des données et garantir la sécurité juridique des opérations de contrôle des fichiers de souveraineté ;
  • suivre l’activité du service en élaborant tout outil utile (tableaux de bord, indicateurs d’activité) et proposer, le cas échéant, toutes mesures tendant à rationaliser les modalités d’instruction des demandes de droit d’accès indirect ;
  • rédiger des notes et des rapports sur tout sujet du domaine de compétence du service du DAI (notamment le bilan annuel du Collège DAI) ;
  • superviser le contentieux administratif (rédiger ou valider des mémoires en défense, représenter la CNIL devant les juridictions, etc.) ;
  • organiser un réseau de contacts utiles pour l’activité et le bon fonctionnement du service (Parquets, DGPN, Gendarmerie, DGSI, etc.) ;
  • participer à des actions d’information (interventions extérieures, production de contenus pour le site de la CNIL, etc.) ;
  • faire toute proposition et assurer un suivi des projets informatiques permettant d’améliorer le service à l’usager et de renforcer la sécurité des données ;
  • organiser la veille documentaire en matière de fichiers de police et analyser la législation, la règlementation ou la jurisprudence en rapport avec l’activité du service.

 

Compétences et qualités requises :

  • formation juridique supérieure (Master 2), avec des connaissances approfondies en contentieux administratif ;
  • maîtrise de la réglementation sur la protection des données ;
  • expérience du service public, idéalement en lien avec la relation et le service aux usagers ;
  • expérience en encadrement d’équipe requise ;
  • connaissance des services de l’Etat et des fichiers régaliens y afférents appréciée ;
  • maîtrise parfaite de la rédaction, de la synthèse et de la présentation orale ;
  • capacité de représentation ;
  • capacité à anticiper, à prévoir ;
  • aptitude à prendre des décisions ;
  • sens de l’organisation et des priorités ;
  • réactivité et sens de l’adaptation ;
  • capacité à rendre compte ;
  • savoir réagir de façon adaptée aux situations imprévues ou conflictuelles.

 

Statut et candidature

L’exercice des fonctions de Chef du service du droit d’accès indirect est soumis à une procédure d’habilitation spécifique.

CDI (agent contractuel de l’Etat) après une période d’un an en CDD.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CSDA à rh@cnil.fr

Date limite de candidature : 
Dimanche, 12 mai, 2019

Type de contrat

Chef(fe) du service des relations avec les publics (H/F)


La direction des relations avec les publics et la recherche (DRPR) recrute le (la) chef(fe) du service des relations avec les publics.  Ce(tte) chef(fe) de service aura pour mission d'encadrer une équipe de 17 agents en collaboration avec son adjoint, d'organiser et de piloter l'activité de conseil aux usagers, particuliers, professionnels et responsables de traitement.

Date de publication de l'offre: 
Vendredi, 22 mars, 2019

La Direction des relations avec les publics et la recherche (DRPR) est chargée de la gestion et de la valorisation des connaissances et de l’information de tous les publics qui sollicitent la CNIL. Son rôle est d’apporter renseignements et conseils  aux différents publics et de valoriser la doctrine et les publications de la Commission à l’extérieur, notamment dans le secteur de la recherche. Elle est composée du service de l’information et de la documentation, du service des relations avec les publics, du pôle éducation au numérique et du pôle des publications scientifiques et partenariats avec le monde de la recherche.

Au sein de cette direction, le service des relations avec les publics (SRP) est le point d’entrée des appels téléphoniques, courriels et courriers adressés à la CNIL par le public (particuliers et professionnels, responsables de traitements). Il a pour mission générale de conseiller les usagers en leur prodiguant toute recommandation utile et en leur indiquant notamment les démarches à suivre ou les procédures. Il est composé de 17 agents, téléopérateurs, téléconseillers juridiques et juristes.

Activités principales :

Sous la responsabilité du directeur, cette personne sera notamment chargée, en collaboration avec son adjoint, des activités suivantes :

  • Organiser et piloter l’activité du service :
    • Coordonner et répartir l’activité entre les agents en fonction de la charge de travail et des compétences, de façon à assurer la continuité du service et des permanences afférentes ;
    • Déterminer et superviser les procédures de validation des réponses produites par les agents du service et contribuer si nécessaire à leur validation ;
    • Assurer le suivi de l’activité du service en élaborant tout outil de mesure utile (tableaux de bord, indicateurs d’activité), diffuser régulièrement en interne les statistiques d’activité et proposer toutes mesures d’amélioration nécessaires ;
    • Contribuer à l’amélioration au quotidien des modalités d’instruction des requêtes afin de les rationaliser et de les simplifier, et de réduire les délais de réponse ;
    • Définir les besoins de fonctionnement du service et participer, le cas échéant, à la définition des appels d’offre ainsi qu’au choix des applications et des logiciels adaptés aux besoins du service ;
    • S’assurer de la tenue de la documentation interne nécessaire au bon fonctionnement du service et assurer la bonne diffusion de l’information au sein du service et auprès du directeur ;
    • Proposer et contribuer aux actions d’information et de communication de la CNIL (guides pratiques, FAQ, etc.) ;
    • Rendre compte régulièrement de l’activité du service au Directeur et, en cas d’urgence, par tout moyen, de tout sujet nouveau ou important relevant du SRP.
  • Animer et encadrer l’équipe :
    • Conseiller et orienter les collaborateurs dans l’accomplissement de leurs missions et assurer leur formation ;
    • Participer aux procédures de recrutement et à la gestion de la carrière des agents du service ;
    • Procéder à l’évaluation des agents du service et proposer des mesures de promotion et d’avancement.

Compétences et qualités requises :

  • Formation supérieure en droit (Master 2), avec notamment des connaissances juridiques approfondies en droit du numérique ;
  • Maîtrise de la réglementation sur la protection des données ;
  • Expérience en encadrement d’équipe requise ;
  • Expérience en gestion de centre d’appels ou dans un service de relations aux usagers souhaitée ;
  • Qualités rédactionnelles et de vulgarisation ;
  • Bonne connaissance des systèmes d’information ;
  • Anglais courant ;
  • Bon relationnel ;
  • Esprit d’initiative ;
  • Réactivité et sens de l’adaptation ;
  • Sens de l’organisation et des priorités.

Statut et candidature

CDI (agent contractuel de l’Etat) après une période d’un an en CDD.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CSRP à rh@cnil.fr

 

Date limite de candidature : 
Dimanche, 5 mai, 2019

Type de contrat