Besoin d'aide


TAJ (Traitement d'antécédents judiciaires - anciens STIC et JUDEX) : puis-je refuser d'y être inscrit(e) ?

Non, les personnes mises en cause dans une procédure ne peuvent pas s'opposer à être inscrites dans le TAJ.

En revanche, les victimes des faits peuvent demander la suppression de leur inscription dès que l'auteur des faits a été définitivement condamné. 

Dans ce cas, la victime doit adresser sa demande, accompagnée d'une attestation de condamnation définitive, à la Direction générale de la Police nationale (11 Rue des Saussaies, 75008 Paris) ou à la Direction Générale de la Gendarmerie Nationale (Caserne Lange, 5 Boulevard de l'Hautil, 95000 PONTOISE).

Cette réponse vous convient-elle ?


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?