Chef(fe) du service des affaires économiques (H/F)


La direction de la conformité (DIRCO) recrute le/la chef(fe) du service des affaires économiques. Au sein d'une équipe de onze collaborateurs, ce(tte) chef(fe) de service aura notamment pour mission d'animer et coordonner l'activité du service dans l'accomplissement de ses missions.

Date de publication de l'offre: 
Lundi, 23 août, 2021

La direction de la conformité (DIRCO) accompagne les acteurs publics et privés dans leur démarche de conformité aux textes relatifs à la protection des données. Conformément à la Charte d’accompagnement, elle offre un accompagnement général et sectoriel par la production de droit « souple » (référentiels, lignes directrices, recommandations), d’outils innovants (gestion de la formation en ligne - MOOC) et d’informations sur le site de la Commission. Elle offre également un accompagnement individuel à certains professionnels (réunions, réponses à des demandes de conseil, etc.). Cet accompagnement impose de comprendre les enjeux et les problématiques des différents secteurs d’activité, et d’identifier les aspects stratégiques de leurs activités en termes « informatique et libertés ». Enfin, la DIRCO mobilise et promeut les différents outils proposés par le RGPD (délégués à la protection des données, analyses d’impacts, BCR, certification, etc.).

La DIRCO est composée de six services réunissant une cinquantaine de personnes. Deux services sont dédiés aux acteurs et outils de la conformité : le service des délégués à la protection des données (DPO) et le service des outils de la conformité. Quatre services sectoriels correspondent aux principaux publics professionnels de la CNIL : le service des affaires régaliennes et des collectivités territoriales, le service de la santé, le service des questions sociales et des ressources humaines et le service des affaires économiques.

Le service des affaires économiques (SAE),composé de onze collaborateurs (chef de service, adjoint au chef de service, juristes et assistante),est en charge de l’accompagnement des acteurs privés (banques, assurances, entreprises de transport, fournisseurs d’énergie, commerce / marketing, opérateurs de communications électroniques, fournisseurs de solutions technologiques, start-ups, etc.) dans l’application des principes de protection des données personnelles, y compris sur des sujets novateurs. En prise directe avec le monde économique, le SAE répond aux demandes de conseil, instruit les demandes d’avis adressés par les ministères à la CNIL (sur des projets de loi ou de textes réglementaires) et concourt à l’élaboration de la doctrine juridique de la commission, notamment par la préparation d’instruments de « droit souple ». Enfin, le SAE contribue à l’élaboration des avis et décisions du Comité européen de la protection des données (CEPD), ou d’autres organisations européennes ou internationales impliquées dans la protection des données personnelles.

 

Activités principales :

Sous la responsabilité du directeur et du directeur adjoint de la conformité, cette personne sera notamment chargée des activités suivantes :

  • animer et coordonner l’activité des collaborateurs dans l’accomplissement de leurs missions, en veillant notamment au suivi et à la répartition des tâches ;
  • identifier les enjeux « informatique et libertés » présents et à venir (Blockchain, biométrie, réseaux sociaux, Fintech, intelligence artificielle et algorithmes, cookies, économie numérique, etc.) pour les secteurs d’activité relevant du service et en proposer une analyse juridique ;
  • évaluer l’activité des agents du service et assurer leur montée en compétence ;
  • orienter l’instruction des dossiers relevant du service ;
  • assurer la qualité juridique de la production émanant du service ;
  • proposer un plan d’action annuel (programme de production de « droit souple », etc.) ;
  • contribuer à la coordination et à la transversalité entre le service et les autres services de la direction de la conformité ainsi qu’avec les services concernés des autres directions ;
  • participer aux actions de communication (production de contenus pour le site, réponses aux médias, etc.) ;
  • représenter la CNIL lors de manifestations, colloques et actions de sensibilisation.

 

Compétences et qualités requises :

  • formation supérieure en droit ;
  • expérience juridique de 5 ans minimum ; une double compétence ou une expérience dans les domaines de l’économie ou des sciences politiques sera particulièrement appréciée ;
  • première expérience d’encadrement bienvenue ;
  • maîtrise et pratique de la loi « informatique et libertés » et des textes européens sur la protection des données impératives ;
  • connaissance des secteurs concernés (interlocuteurs, enjeux généraux, perspectives, etc.) et faculté à créer et à animer un réseau d’interlocuteurs à haut niveau ;
  • aptitude à l’encadrement (capacité à hiérarchiser, à animer, à déléguer, à contrôler, à susciter l’adhésion, capacité d’écoute) ;
  • appétences pour les enjeux technologiques ;
  • parfaite maîtrise de l’anglais ;
  • capacité à vulgariser et à communiquer, notamment devant des médias ;
  • maîtrise parfaite de la rédaction et de la synthèse ;
  • capacité à prendre des décisions, à être force de proposition et à agir dans des délais resserrés ;
  • capacité à rendre compte.

 

Statut et candidature :

Agent contractuel de l’Etat en CDI. Les agents publics sont soumis aux dispositions réglementaires en matière de déontologie.

Le poste peut être pourvu par détachement sur contrat (CDD) ou mise à disposition d’un fonctionnaire titulaire d’une des fonctions publiques.

Rémunération selon profil et expérience.

Les candidats souhaitant faire acte de candidature pour ce poste sont invités à adresser un CV et une lettre de motivation au service ressources humaines, sous la référence CSAE à rh@cnil.fr

 

Date limite de candidature : 
Mercredi, 22 septembre, 2021

Type de contrat