Débat public sur les algorithmes et l’intelligence artificielle : programme des évènements à venir

06 juin 2017

Le débat public coordonné par la CNIL sur les enjeux éthiques soulevés par les algorithmes et l’IA se poursuit avec une dizaine de manifestations en juin-juillet, dans plusieurs villes de France. La CERNA, l’INHESJ ou encore la CFE-CGC sont quelques-uns des 40 partenaires ayant rejoint le processus qui mèneront les prochaines initiatives.

Débat éthique - algo logo

Alors que les algorithmes occupent une place croissante dans le quotidien des Français, seulement 31% d’entre eux estiment savoir précisément ce dont il s’agit* : la CNIL a ainsi décidé en 2017 d’ouvrir un vaste débat public sur les algorithmes à l’heure de l’intelligence artificielle. Institutions publiques, associations, universités, organismes privés : environ 40 partenaires de la CNIL se mobilisent pour donner corps à ce processus de réflexion collectif et ouvert.

Autonomie, responsabilité et éthique questionnées à l’heure des algorithmes et de l’IA

  • Le lundi 19 juin, la CERNA d’Allistene et la Société Informatique de France organiseront à l’Institut Mines-Télécom une journée de débats intitulée « Une éthique des algorithmes : une exigence morale et un avantage concurrentiel » qui offrira une vue d’ensemble des grandes questions éthiques sous-jacentes à l’automatisation des processus de décision dans un monde « algorithmé ». Il est encore possible de s’inscrire ici à cette journée qui réunira chercheurs (Inria, CNRS), industriels (Qwant, Renault) ou encore responsables associatifs (La Quadrature du Net). La CERNA prolongera sa réflexion en interrogeant la relation entre « algorithmes et souveraineté numérique » par une seconde journée de débats le 3 juillet prochain.
  • C’est également sous un angle généraliste que la Chaire Valeurs et Politiques des Informations Personnelles de l’Institut Mines-Télécom a décidé d’appréhender le sujet des algorithmes et du big data lors de deux demi-journées de conférence les 22 et 23 juin prochains. Les inscriptions pour l’événement « The Many Dimensions of Data » sont ouvertes au public.

Certaines manifestations se penchent plus particulièrement sur l’intelligence artificielle et le machine learning.

Justice, sécurité, santé, ressources humaines : les algorithmes interrogés de manière sectorielle

Une partie des partenaires du débat public a privilégié une approche sectorielle selon leurs domaines d’expertise respectifs. Ainsi, les pratiques et usages des algorithmes dans les métiers du droit et de la justice seront analysés grâce à diverses initiatives.

  • Un cycle d’ateliers de constitution de datasets a été entamé par l’association OpenLaw. Leur démarche, visant au développement de données d’apprentissage de qualité, sera présentée au public lors d’un atelier pédagogique et de crowdsourcing ce jeudi 8 juin.
  • Les enjeux que posent l’algorithme pour la justice, mais aussi pour l’organisation de la sécurité intérieure, feront également l’objet d’un colloque mené par l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (INHESJ). Il est possible d’assister aux débats « Sécurité et justice, le défi de l’algorithme », le 27 juin prochain à l’Ecole Militaire, en s’inscrivant ici.
  • Le lendemain, la justice prédictive sera également au programme d’une table-ronde à Lyon initiée par la Faculté de Droit de l’Université Catholique. Celle-ci fera suite à une simulation de procès autour du cas d’un véhicule autonome, aussi le 28 juin, réalisée en partenariat avec la Cour administrative d’appel de Lyon.

Les algorithmes et l’intelligence artificielle annoncent aussi des changements majeurs dans la santé.

  • C’est la raison pour laquelle, par la conférence « Algorithmes en santé : quelle éthique ? » qui se tiendra ce jeudi 8 juin au festival Futur en Seine, les acteurs de la protection sociale MGEN et Harmonie Mutuelle interrogeront les bouleversements qu’induisent la personnalisation accrue des services.
  • La réflexion sur les algorithmes en santé sera également menée à Toulouse le jeudi 22 juin par le Genotoul, plateforme Ethique et Bioscience à travers un après-midi d’ateliers. Le programme précis de l’événement « Éthique des algorithmes : enjeux pour la santé » est disponible ici.

Enfin, recrutement et ressources humaines sont également à l’agenda de ce mois de juin.

  • Le mercredi 14 juin prochain, le syndicat CFE-CGC réunira chercheurs, directeurs de ressources humaines et entrepreneurs pour débattre des implications des algorithmes prédictifs dans le monde de l’emploi lors d’une table-ronde « Intelligence artificielle : l’éthique, à la croisée des RH et du Big Data ».
  • L’Association Française du Droit du Travail (AFDT) entreprendra quant à elle, le vendredi 16 juin, une demi-journée de réflexion sous forme d’ateliers sur des sujets tels que le recrutement, l’aide à la mobilité et l’aide à la décision des DRH.

Retour sur les premières étapes du débat public

La thématique du big data et des ressources humaines avait déjà été l’objet de l’une des toutes premières manifestations s’inscrivant dans ce large débat public. Le 18 avril dernier, FO-Cadres rassemblait en effet à Paris plus de 150 personnes issues du monde syndical et de l’entreprise (directeurs généraux, directeurs de ressources humaines…) pour un colloque sur l’analyse de données à grande échelle appliquée aux ressources humaines et sur l’utilisation d’algorithmes prédictifs, dont les temps forts sont retracés ici.

Ce même jour, la présidente de la CNIL, Isabelle FALQUE-PIERROTIN, avait participé à un débat transatlantique sur les mutations des campagnes électorales à l’heure de l’IA. Les vidéos de cet événement, organisé par The Future Society at Harvard Kennedy School et qui réunissait chercheurs et concepteurs tels que Tristan Harris, ex-designer de l’éthique chez Google, sont consultables en ligne (partie 1 et partie 2).

Ces partenaires ont donc été parmi les premiers à répondre à l’appel de la CNIL qui, – après un événement de lancement le 23 janvier dernier dont le contenu des échanges est disponible en ligne – a invité qui le souhaitaient à organiser un moment d’échange et de réflexion sur les enjeux éthiques des algorithmes et de l’IA. Près de 30 débats et manifestations diverses auront ainsi eu lieu d’ici la fin du mois de septembre, afin de mieux identifier les contours des questions éthiques associées à l’usage de l’outil algorithmique et faire progresser la connaissance de ces sujets par la société civile. Cette invitation ouverte s’inscrit en réponse à la nouvelle mission de réflexion sur les problèmes éthiques soulevés par les technologies numériques que la loi pour une République numérique a confiée à la CNIL.

Comment contribuer à la réflexion ?

Tout organisme souhaitant encore s’associer au processus collectif de débats peut contacter la CNIL pour discuter des modalités de contribution et d’organisation d’un événement (conférences publiques, ateliers de travail ou autres initiatives).

L’ensemble des débats permettra à la CNIL de rendre publique, à l’automne 2017, une synthèse des échanges et des contributions qui dressera un panorama général des grands problèmes éthiques, et, le cas échéant, proposera des recommandations.


* Etude réalisée par l’IFOP du 9 au 11 janvier 2017 auprès d’un échantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Questionnaire auto-administré en ligne.

Les mots clés associés à cet article